Snorkeling

SNORKELING

Pour pratiquer le snorkeling, juste un peu familier avec les palmes masque et tuba: mais un peu de curiosité et un peu d’envie d’apprendre, rendre sa pratique encore plus amusante. C’est une bonne idée d’amener une balle de plongée avec vous, même si vous ne plongez pas.

Grands poissons, gorgones rouges ne sont qu’une petite partie de l’extraordinaire biodiversité des milieux marins, la plongée permet d’observer petits et grands mondes, petits et grands animaux en utilisant uniquement des palmes masque et tuba et un grand désir de découvrir.

TEGGHJA LISCIA

Tegghja Liscia est l’une des plus fréquentées par les plongeurs, grâce à la diversité du paysage et la variété et l’abondance des organismes qui peuvent être observés. Ceux qui descendent avec les cylindres, cependant, n’explorent généralement pas cette mince bande de mer qui chevauche le niveau de la marée. La paroi calcaire est profondément gravée par l’action des vagues qui forment un sillon, appelé sillon. A ce point nous observons une sorte de voûte où l’eau n’arrive pas toujours et ici la patelle (Patella rustica et Patella caerulea) sont très communes. En dessous, il crée une ombre qui favorise le peuplement des organismes typiques des zones mal éclairées, comme les algues du genre Valonia et Corallina. Parmi eux, il y a souvent de petits matraques, qui exploitent les trous et les cavités pour sortir seulement avec la tête. Sur les algues, ils brûlent souvent de petitsescargots de mer très colorés. La zone ombragée descend sur environ un mètre et demi le long du mur, puis l’éclairage change et la roche est recouverte d’un feutre d’algues qui favorise un éclairage intense. Le mur devient moins coloré et vous pouvez voir l’action des oursins qui brûlent les algues. Le hérisson femelle (Paracentrotus lividus) de la couleur variable brun, violet ou bleu, mange des algues douces, tandis que le hérisson mâle (Arbacia de lixula) broute les algues calcaires qui vivent dans le substrat. Le long du sillon le long du mur, vous pouvez voir de nombreuses grandes roches sur le fond. Résultat des effondrements d’en haut. Eux aussi sont couverts d’algues photophiles.

Autour des rochers et le long du mur de nombreux poissons nagent: mulets, brèmes bagués, pizzuti etmajeures, salpes et regards. Au large, vous pouvez profiter d’une visibilité qui dépasse souvent les 30 m et les fonds marins parsemés de gros rochers qui descendent vers de plus grandes profondeurs. Vous pouvez vous rétracter avec un chemin à l’écart du mur et observer des essaims de poissons qui nagent paisiblement.

LES FOURS

Le côté sud-ouest de Tavolara est facilement accessible depuis les débarquements de Spalmatore etoffre nombreux points d’intérêt. Ici, le long de la côte, les anciens fours à chaux sont très répandus et certaines roches conservent encore les restes des anciennes amarres que les bateaux transportaient. C’est également la zone où le contact entre le granite qui constitue la base de l’île et le calcaire ci-dessus est le plus évident. En particulier, le long de cette partie de la côte se trouvent les vestiges de la couverture sédimentaire qui remonte à environ 125 000 ans, riche en fossiles. Les fossiles de mollusques gastéropodes et de bivalves incorporésdans le calcaire peuvent être facilement observés à la surface de l’eau. Juste hors de l’eau entre les grès et les conglom érats sont d’autres fossiles plus récents. Sous l’eau, le fond marin est plat, couvert de rochers calcaires, entrecoupés de zones de sable et de petites taches de posidonies. Sur le calcaire, il est facile d’observer les organismes typiques qui creusent la pierre, comme les éponges et les bivalves. La roche est couverte d’algues photophiles et il y a de nombreux hérissons qui ont l’intention de brouter. Parmi les algues dans certains points, nous pouvons distinguer les frondes robustes de Cystoseira amentacea var. stricta, une espèce protégée, et celles sans équivoque de la queue du paon (Padina Pavonie), algue brune de la couleur biancastro.La Posidonia est présent avec des buissons dispersés où il détache les feuilles vertes, mais les tambours prostréspeuvent également être observés et les racines sur detritus. Parfois, il est remplacé par Cymodocea nodosa, une autre plante avec des feuilles plus minces. De nombreux poissons nagent dans des eaux peu profondes: mulets gris, bar, salpes, regards, brèmes, grives et demoiselles. Dans les crevasses entre les rochers, vous pouvez observer les anémones de mer avec des tentacules sur les caractéristiques des pointes de débris sont vus glisser petite étoile de mer, le turbot, tandis que les petites rouget grufolano sur le fond avec leurs barbillons à la recherche de nourriture.